Soyez sans limite grâce à l’IA

Être un super héros de la connaissance

Vous rappelez-vous de cette scène du film Matrix où Néo apprenait le Kung-Fu en quelques minutes ? Réalité ou Science-Fiction ?

neo kung fu

C’est à minima un mythe intéressant. Pouvoir devenir expert en tout et sur tout ! Apprendre toutes les disciplines de votre choix, en un temps record. Et si on vous offrait cette possibilité, que choisiriez-vous ?
Vous vous projetteriez en expert du secteur financier, qui anticipe avec précision les évolutions des marchés à la simple lecture des indicateurs disponibles ? Ou en polyglotte parfait, traduisant à la volée une vingtaine de langues ? Peut-être que votre désir profond est de sauver des vies, comme par exemple le soignant qui détectera précocement tout début de cancer chez ses patients ?

Et si je vous disais que vous pourriez être tous ces champions, à la fois.

Demander conseil à un personne de confiance

L’humanité pratique la mise en commun des connaissances depuis son commencement. C’est ce principe même de regroupement d’individus intégrant une culture commune qui amena le concept de groupes sociaux, de villes et même de civilisations.  Une conséquence importante de ce regroupement est qu’il n’est pas nécessaire de tout connaître personnellement, mais de diviser les connaissances sur plusieurs personnes, chacune se spécialisant dans un domaine particulier. Afin de résoudre une problématique, demander à son réseau permet de récupérer une partie de cette connaissance et de cette expérience, et donc de résoudre le problème comme si nous la possédions nous-même.

La confiance joue un rôle très important dans ce processus. C’est sur base de la confiance que nous choisissons la personne à qui nous allons nous adresser. Mais comment juger de la pertinence de la connaissance d’une personne ? Un expert gagne ainsi souvent sa réputation grâce à la qualité de son travail passé.

Se pose la question suivante : si un ami arrive à prédire la valeur du cours de la bourse du lendemain, sans jamais se tromper, mais que vous ne puissiez pas comprendre son raisonnement, le considéreriez-vous comme quelqu’un digne de confiance ?

Et si cette personne de confiance n’était pas une personne mais reposait sur l’Intelligence Artificielle ? Les évolutions récentes en capacité de calcul, dans les algorithmes de Machine and Deep Learning permettent dès maintenant d’accéder à la connaissance dans de nombreux domaines.

L’aire de l’expertise artificielle

L’intelligence artificielle (IA) est un vaste domaine dont un en particulier ne cesse de battre des records ces derniers temps, celui de « l’Apprentissage Automatisé » ou « Machine Learning ». Les avancées scientifiques et technologiques sont désormais telles qu’on devine l’arrivée d’une singularité technologique, et d’un bouleversement dans l’usage de nos outils informatiques.

Prenons quelques exemples permettant de se rendre compte de ces avancées et des possibilités apportées par l’IA. Intéressons-nous à des applications liées à la médecine, la compréhension du langage, et l’art. Ces domaines sont pourtant, à priori, réservé aux meilleurs experts humains. Ils demandent un croisement de compétences, d’expérience et de capacités cognitives que seuls les humains peuvent détenir.

Domaine médical

Oui, il est désormais possible de détecter les signes de cancer, avec un gain clair en fiabilité de la détection, en utilisant l’Intelligence Artificielle. Le croyez-vous ?

pathAI
Taux de détection de métastase dans les ganglions lymphatiques. PathAI

Un algorithme intelligent permet donc, dès aujourd’hui, de fournir des indices suffisamment fiables du développement de métastases. Une telle conclusion doit cependant être remise en perspective, puisqu’il s’agit uniquement d’un type de cancer précis dans une zone précise du corps. Et si l’IA seule est déjà efficace, le fait de travailler conjointement avec une équipe médicale permet d’atteindre des records de fiabilité. La démarche est ici importante. Ces chercheurs n’ont pas tenté de remplacer l’humain, mais d’intégrer l’IA comme un expert à part entière associé au personnel médical, finalement comme une personne digne de confiance.

PathAI se base sur une technologie appelée « réseaux de neurones convolutionnels » et dont il est quasiment impossible de tirer un raisonnement compréhensible par un humain. Mais les résultats sont là et la technologie digne de confiance, puisqu’elle aura prouvé sa capacité de compréhension sur des milliers de cas passés. De la même manière qu’un expert devenu crédible grâce à la reconnaissance de la qualité de son travail.

Une difficulté intellectuelle intervient alors. Comment faire confiance à ce réseau de neurones dont nous ne pouvons pas appréhender la logique ? Cela reste un raisonnement logique mais qui ne s’apparente plus à la logique humaine.

Domaine linguistique

Nous parlions aussi de devenir un expert linguiste. Microsoft a récemment annoncé la nouvelle suivante sur son blog : «Historic Achievement: Microsoft researchers reach human parity in conversational speech recognition ».

Les réseaux de neurones sont donc désormais capables de retranscrire une information auditive de façon tout aussi fiable qu’un humain. Ils dépassent même très légèrement l’humain. Traduction simultanée, retranscription parfaite, sous-titrage en temps réel pour malentendants, autant de possibilités ouvertes dès aujourd’hui.

Domaine artistique

Comme dans bien d’autres domaines, l’art commence à se révéler comme un des terrains où les machines peuvent nous accompagner. Les machines ne sont pas encore capables de générer de l’art à proprement parler, mais d’autres approches existent.

neural transfer

Exemple de transfert de style basé sur Van Gogh

Soyons franc, un amateur pourrait se laisser berner et penser qu’il s’agit là d’une œuvre originale de Van Gogh. Ceci prouve que l’IA peut désormais comprendre des phénomènes dépassant la simple analyse de données, pour accéder à ce qui paraissait réservé pour de longues années à l’esprit humain.

Le paradigme de l’IA

L’IA amène donc un changement de paradigme. Deux objectifs sont à distinguer.

  1. Chercher à répondre à une problématique sans nécessiter de redéfinir l’état de l’art (donc sans aller plus loin dans la compréhension même des propriétés),
  1. Chercher à créer un nouveau produit ou service qui nécessite une amélioration de l’état de l’art (donc en approfondissant notre perception des propriétés).

Dans le premier cas, concevoir une architecture basée sur des modèles d’IA existants sera souvent bien plus rapide que d’acquérir une véritable expertise dans le domaine et les propriétés qui le caractérise. Un exemple concret réside dans le domaine de la vision par ordinateur (appelé aussi « computer vision ») où concevoir un réseau de neurones permet en quelques jours d’atteindre l’état de l’art des algorithmes classiques. Et pourtant ces algorithmes classiques nécessitent de maitriser parfaitement de nombreux aspects du traitement d’images puis de les implémenter.

Dans le second cas, l’exemple de PathAI est flagrant. Une équipe de deux personnes, dont une n’ayant pas de connaissance dans le domaine médical, a repoussé les limites de la médecine. Microsoft et les géants de l’Internet (Google, Amazon, Facebook…) possèdent également ces capacités et ces technologies promettant une intelligence supérieure à l’humain dans certains domaines de prédilection de l’Homme, comme la communication.

Sommes-nous prêts ?

L’Intelligence Artificielle devient donc cet expert polyvalent, présent à nos côtés comme une capacité latente, prête à vous aider dans vos problèmes quotidiens. Un expert qui s’entraîne et s’améliore grâce à la masse de données s’accumulant dans l’hyper cloud depuis ces 10 dernières années. Un expert qui nous permettra également de deviner, de définir des opportunités nouvelles.

Vous pouvez donc devenir un expert dans le domaine de votre choix. Par quoi commenceriez-vous ?
A moins que la question essentielle soit : êtes-vous prêt à accepter ce nouveau paradigme ?

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*